Burn out !

                 Burn out !


 burn out osteomind consult

 

 

           

D’un point de vue systĂ©mique, contrairement Ă  ce que l’on peut lire, nous ne pouvons imaginer le burn out comme une maladie ou alors il faut revoir le terme (mĂ©dical) de maladie. Tout au plus donc le burn out est  un ensemble de signes et de symptĂ´mes, donc ce que l’on appelle un syndrĂ´me.

         Cette prĂ©cision Ă©tant faite, il convient Ă  prĂ©sent de prĂ©ciser certains principes de fonctionnement de l’organisation de l’identitĂ© Corps-Esprit ou plutĂ´t Corps-Emotions-Modes de pensĂ©e.   

Depuis sa plus tendre enfance, grâces Ă  ses 5 sens l’individu perçoit  son environnement et en toute fin, 2 phĂ©nomènes l’un que l’on appelle le ressenti kinesthĂ©sique (ressenti de l’émotion) et l’autre, la signification que l’on accorde Ă  une situation.

 

         Au fur et Ă  mesure, l'individu grandit en se Â« forgeant Â» son identitĂ© et grâce Ă  ses ressenti construit la perception de lui-mĂŞme et de son environnement, du monde.

 

         Nous savons tous qu’il y a plusieurs degrĂ©s de ressentis Ă©motionnels qui sont particuliers et personnels mais surtout de très agrĂ©able de l’ordre de la jouissance Ă  très dĂ©sagrĂ©able, nous parlons ici de souffrance. La souffrance est Ă  l’esprit ce que la douleur est au corps mais nous l’avons bien compris, puisque nous sommes des personnes, les 2 sont intimement connectĂ©s.

 

         La rĂ©action la plus usuelle mise en place au niveau du cerveau dans les structures comportementales est un processus d’évitement. Que ce soit d’éviter de rencontrer une personne qui gĂ©nère en nous un sentiment de peur, d’angoisse ou autre, de nous rendre dans un lieu qui gĂ©nère en nous se mĂŞme sentiment, de se recroqueviller pour Ă©viter de subir de plein fouet la colère d’un tiers, ou simplement d’oublier un Ă©vĂ©nement, une situation voire un pan de vie ,   il s’agit d’un processus d’évitement.

 

         PrĂ©cisons encore que le sentiment est une Ă©motion + la signification que inconsciemment nous y associons.

 

         Ainsi donc une personne particulièrement sollicitĂ©e dans son histoire de vie, Ă©motionnellement  donne des significations Ă  des situations ou des comportements (de son entourage) qui lui permettent d’évoluer dans certains contextes tout en gĂ©nĂ©rant des Ă©vitements.

 

A l'heure de la concurrence, de la compĂ©titivitĂ©, l'Ă©vitement inĂ©vitable est l'Ă©vitement de ses propres Ă©motions, la personne en arrive Ă  "s'oublier" !  

Le contexte professionnel et la course après les dĂ©lais et donc le temps,  crĂ©Ă©e en l'individu la distance en lui qu'il n'arrive plus Ă  prendre avec le stress qui l'envahit. 

 

         Le burn out est une hyper-sollicitation Ă©motionnelle oĂą l’individu se trouve aculĂ© par une association de situations dans lesquels les processus d’évitement s’accumulent jusqu’à ne plus avoir aucune efficacitĂ©, 

le burn-out exprime alors une perte de contrôle des émotions qui rattrapent la personne et qui la submergent dans un ressenti "d’implosion" ou de dépression, seule issue pour ne pas se perdre totalement mais la laisse dans un état de désarroi, d’impuissance le plus total, vidée de son énergie.

 

 

 

         Je conduis un coaching systĂ©mique osteomind® qui prend en compte tous les paramètres constituant l’individu, il s’agit alors de le conduire dans cette phase de construction puisque auparavant la personne Ă©voluant dans une illusion de construction de son identitĂ© bien qu'Ă  la recherche de son identitĂ©. 

 

Le coaching en avant permet aussi d'Ă©viter d'en arriver Ă  de telles extrĂŞmes,   c'est pour cela que j'ai crĂ©Ă©e  Osteomind  : CompĂ©tence-harmonie-performance

  

 

 

                                                                 Gabriel Choukroun, 31 janvier 2016

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  email